Comment se paient les cotisations auprès d'une assurance ?

Comment se paient les cotisations auprès d'une assurance ?

Le paiement des cotisations sociales permet d'assurer l'avenir de tout employé (indépendant ou salarié). Une fois qu'une personne ne pourra plus travailler en raison de son âge ou d'une incapacité physique issue d'un accident par exemple, elle pourra compter sur ses cotisations sociales pour continuer de vivre en toute sérénité. On peut également utiliser les cotisations sociales obligatoires en cas d'urgence. Mais qui doit les déclarer ? Quelle est la base de calcul des cotisations ? Que doit-on faire si on décide de faire intervenir les assurances ?

Les cotisations sociales à la charge de l'employeur et du salarié

Il y a les cotisations sociales qui sont à la fois à la charge de l'employeur et du salarié comme

  • la cotisation de la sécurité sociale (assurance maternité, maladie, vieillesse, décès) ;
  • la cotisation d'assurance chômage ;
  • la cotisation de retraite complémentaire et
  • la cotisation Apec.

Les cotisations suivantes sont payées uniquement par l'employeur :

  • les cotisations d'allocations familiales ;
  • les cotisations d'accidents du travail ;
  • la contribution solidarité autonome ou CSA ;
  • le versement au Fnal ou Fonds national d'aide au logement ;
  • la cotisation AGS ;
  • le versement transport et
  • le forfait social.

Sont à la charge de l'employé uniquement la cotisation au remboursement de la dette sociale (CRDS) et la cotisation sociale généralisée (GSA).

Base de calcul et déclaration des cotisations sociales

Les cotisations sociales sont déduites sur tous les avantages et toutes les sommes qu'un salarié reçoit en contrepartie du travail qu'il fournit à une entité.

Ils englobent les éléments suivants :

  • le salaire brut et les heures supplémentaires ;
  • les indemnités et les primes ;
  • les revenus de remplacement en cas d'incapacité à travailler (maternité, maladie, accident de travail) ;
  • les prestations sociales complémentaires ;
  • les prestations familiales extralégales ;
  • les avantages en nature et
  • les avantages en espèces.

Cette base de calcul ne doit pas être inférieure au Smic. Les différentes majorations, indemnités et primes s'ajoutent à ce montant. Il existe également des plafonds des cotisations sociales.

La déclaration du salaire brut d'un employé et des cotisations à payer doit être faite chaque mois ou bien chaque trimestre (selon l'ampleur de l'entreprise) à la déclaration sociale nominative ou DSN. Pour ce faire, l'employeur peut le déclarer lui-même ou bien se fier au savoir-faire d'un tiers qui fera la déclaration par dématérialisée. Cette entité remettra les données professionnelles et salariales à l'ONSS qui fera le calcul des cotisations sociales à payer.

Paiement des cotisations sociales auprès des assurances

Le paiement des cotisations sociales peut être fait par soi-même ou par l'employeur.

Si vous décidez de régler vos cotisations sociales vous-même, il suffit de faire confiance à une caisse d'assurances sociales ou bien de souscrire à certaines garanties proposées par les assureurs. Filiassur par exemple propose plusieurs solutions qui peuvent aider les particuliers à faire face aux différentes situations difficiles et inattendues au cours de leur existence.

Si vous êtes employeur, vous êtes tenus de payer les cotisations sociales de vos employés à l'ONSS.

Mais que vous soyez un employeur ou un particulier, Filiassur peut vous décharger du paiement des cotisations sociales en transmettant vos données à l'ONSS.